Être invitée sur France 2 « c’est la classe », comme tout pleins d’autres choses d’ailleurs : monter son entreprise, se marier, avoir des enfants, construire une maison, voyager, monter un groupe de musique… Bref, est-ce pour autant finger in the nose ?!

J’en ai rêvé et pourtant… J’aimerais avoir toujours la rock’nroll attitude, mais la réalité c’est que dans la vraie vie tu prends de l’altitude à chaque fois que tu es prêt(e) à payer le prix qui va avec, à chaque fois que tu choisis de faire preuve de courage plutôt que de faire semblant que tout est… parfait ! Et cette émission ne sera pas parfaite, mais elle sera authentique.

Tous les gens qui ont eu une percée dans le monde se sont pris des claques et ont osé se montrer tels qu’ils sont.
Je pense à Balavoine à qui on a eu le culot de dire qu’il n’irait jamais loin avec je cite « sa voix de PD », Elvis à qui on avait prédit une carrière de camionneur ou encore à Marilyn Monroe à qui on avait conseillé de préférer un avenir de secrétaire.

En ce qui me concerne, à 4 ans j’étais sur la scène de mon premier concours national de piano où je remportais les félicitations du jury et ça m’a pris un quart de siècle pour oser la vie que je veux vraiment. Pourtant j’ai été une enfant aimée, mais le véritable amour s’accompagne toujours de la liberté.

C’est à cette histoire que la présentatrice Faustine Bollaert s’est intéressée dans l’émission « Ça commence aujourd’hui » sur France 2. Cette liberté à laquelle j’aspire, la blessure d’injustice qui constitue aujourd’hui ma motivation profonde pour avancer, c’est ce que je te dévoile.

Je me suis « mise à nue » et j’ai laissé mes émotions me submerger complètement. Franchement, je ne suis pas fière de ce manque de self-control. Après coup j’avais envie de dire « on annule tout, je retire mes droits à la diffusion ».

J’aurais préféré porter le masque social qui te prouve combien je suis à la hauteur en parlant uniquement des choses qui sont belles, en se concentrant plus sur le présent que sur le passé, et en te passant sous le nez mon livre qui rencontre un tel succès que c’est vraiment la chose à raconter en ce moment !

La vérité c’est qu’en rejoignant Paris pour l’enregistrement, je carburais au Spasfon après 6 semaines pliée en deux sur mon canapé, que j’ai failli vomir mes tripes dans le train puis dans la gare, qu’en voulant me moucher dans le taxi en direction de la plaine Saint-Denis j’ai commencé à pisser du nez et que je me suis présentée à la journaliste un mouchoir plein de sang collé au pif et le tee-shirt customisé.

Voilà à quoi ressemble vraiment les coulisses de ta vie de rêves : avec des aléas, des imprévus, et c’est OK !

Enfin, après plus de 2h de retard, un sandwich, un brossage de ratiches, un tartinage au coin maquillage et la rencontre d’une équipe FORMIDABLE, on nous posait les micros pour enchaîner la dernière prise de la journée du plateau.

Tout ça pour te dire quoi ?
Ose la vie que tu aimes et reste déterminé(e) malgré les imperfections. C’est vraiment ce que je compte te transmettre lors de ma conférence parmi 30 speakers au Grand Sommet de la Motivation à Paris les 14 et 15 octobre 2017 !